Home / PRESTATIONS / Informez les médias / Article : Lumière sur l’UMR LIENSs

Article : Lumière sur l’UMR LIENSs

Zone de production aquacole avec l’ostréiculture, la pêche et l’aquaculture, et de loisirs, les littoraux de sud-ouest européen possèdent une immense richesse qu’il est nécessaire de préserver. Pourtant ces activités économiques en affectent la biodiversité et en conséquence sa qualité.

D’importants efforts européens sont faits pour mieux la gérer. Parmi eux, le projet ORQUE SUDOE met en place, en fédérant les moyens en termes d’infrastructures et de compétences des différents partenaires européens, des outils permettant un suivi à long terme de la qualité de ces milieux naturels et donc d’une vision essentielle dans la mise en œuvre des politiques de l’environnement. L’UMR LIENSs  (Littoral Environnement et Sociétés) apporte son expertise pluridisciplinaire du littoral au service de projet.

Premier inter-institut en France, créé en 2008, l’Unité Mixte de Recherches LIENSs de La Rochelle, résulte de la fusion de quatre unités de recherche de domaines disciplinaires différents. Elle a donc choisi de réunir sous une même entité sciences humaines, sciences de l’environnement et sciences pour l’ingénieur. Des domaines d’activités certes différents mais qui travaillent ici en constante transversalité sur la problématique du littoral.

Deux dimensions sont à considérer dans le projet ORQUE SUDOE, explique Paco Bustamante, biologiste, écotoxicologue, professeur à l’Université de La Rochelle et directeur de l’équipe de recherche AMARE. D’une part, l’aspect biologique. Les différentes équipes de recherche* étudient les molécules des contaminants présentes dans les différents échantillons prélevés sur différents sites, de Sado (Portugal) à La Rochelle (France), et tentent d’expliquer leur existence dans les littoraux du grand sud-ouest européen à partir d’une approche d’écologie trophique. En effet, mieux comprendre les réseaux de la chaîne alimentaire permet  de connaître les porteurs de contaminants et leur évolution. Les chercheurs de l’UMR de La Rochelle s’appuient sur des études en milieux tropicaux qui exacerbent les phénomènes, et permettent, tel le principe d’une loupe d’analyser les comportements en milieu tempéré. La collaboration européenne sur ce projet est essentielle, car complémentaire. Elle permet notamment de confronter les conclusions des différentes recherches, à travers des exercices d’inter-calibration. « Dans ce sens, nous avons lancé en 2013, une large campagne de récolte pour faire des échantillons de référence. Chaque laboratoire en a contrôlé les paramètres biologiques et chimiques en fonction de sa spécialisation (par exemple, Pau analyse les caractéristiques chimiques des métaux, Bordeaux celles des molécules organiques et La Rochelle les rapports isotopiques en carbone et en azote). Les mesures proposées in fine sont d’autant plus facilement validées qu’elles sont la conclusion de résultats identiques à partir de modes de calcul différents. »

Très sollicitée par les collectivités sur les enjeux de la population riveraine (utilisation des plages, tourisme, aqua et agriculture, loisirs,…) l’unité Sciences Humaines de l’UMR, quant à elle, s’intéresse à la perception du projet ORQUE SUDOE par les acteurs publics : politiques, associatifs et professionnels sont concernés tout autant que la communauté scientifique. Il est important de savoir comment chacun perçoit l’avancée du projet et la manière dont il peut s’en servir. A titre d’exemple, des organismes sont déjà chargés de la surveillance des littoraux et de leur qualité chimique. « L’étendue de leur suivi est large. Cependant, nous nous situons plus en amont : nous recherchons les molécules émergentes, notamment les perturbateurs endocriniens qui ont un impact sur l’organisme et le métabolisme hormonal des espèces de ce milieu. »

Enfin, Paco Bustamante souligne qu’au-delà de la science, l’aspect formation est indéniablement un objectif fort du projet  : il permettra la mise en place d’une plate-forme de formation à destination des chercheurs de demain, d’échanges d’étudiants entre les laboratoires partenaires ainsi que l’organisation d’universités d’été sur les grands enjeux des problématique du projet ouvertes au public.

Scroll To Top