Les journalistes en reçoivent tous les jours et en grande qualité. Sachez les séduire pour qu’ils trouvent un intérêt à faire un papier sur votre activité. Dossier de presse, communiqué et invitation à une conférence de presse… Usez-en sans en abuser.

Le dossier de presse

Le dossier de presse est un document indispensable pour une marque qui se crée. Il est en outre un moyen financièrement accessible au regard des autres supports de communication.
Quand l’utiliser ?
Les occasions de l’utiliser sont multiples : en direction des journalistes bien sûr mais aussi sur les salons, en direction de ses partenaires lors d’inaugurations, des lancements de collections… On le remet aux journalistes en mains propres, en version papier, lors des événements de presse et on le tient à disposition en version numérique pour chaque sollicitation.

Le communiqué de presse 

Il est un moyen (apparemment) simple et efficace d’établir et d’entretenir le contact avec les journalistes. Il doit répondre à des critères élémentaires en termes de contenu (fond), de rédaction et de présentation (forme). L’information contenue doit être réelle, actuelle et les faits précis. Elle doit être également adaptée au support auquel le communiqué va être envoyé. Le texte doit être rédigé de façon impeccable, sans fautes d’orthographe et joliment formulé  (mode = souvent élégance…).
Quand l’utiliser ?
Pour le lancement de votre ligne, l’inauguration d’une boutique ou de votre site internet, à l’occasion de votre prochaine participation à un salon, pour annoncer un défilé… pour le lancement de votre campagne de communication (si elle est originale)…

La conférence de presse

Formule intéressante pour informer les médias, la conférence de presse doit cependant être réservée aux événements d’une relative ampleur. Elle ne doit absolument pas être organisée pour un tout petit événement pour lequel l’envoi d’un communiqué aurait suffi. Les journalistes, généralement très occupés, n’aiment pas se déplacer inutilement et ils risquent d’avoir vis-à-vis de votre marque un a priori négatif. Une conférence de presse ne doit pas être longue (une heure maxi). Les interventions doivent être concises et efficaces, assurées par des intervenants qui maîtrisent le