REPORTAGE

country.Chaussez vos santiags, revêtez vos chemises à carreaux et coiffez-vous de votre plus beau Stetson: ce soir, on va au Saloon se déhancher sur des rythmes country.

À l’instar du Festival de Country Music de Mirande qui attire plusieurs milliers de visiteurs chaque année depuis 1993, les clubs de danse du même nom ne cessent de se développer. Pour preuve, un bal est donné chaque week-end par une association différente dans les salles des fêtes du 64 et du 65, rassemblant des centaines de passionnés, de 7 à 77 ans.
À Espoey, l’association Rebel’s Country Dancers Espoey 64 est l’histoire de Marie Agnès, une jeune femme passionnée par la musique country et la danse en général, qui a découvert la country en même temps que ses origines américaines.
Mais ce n’est qu’en 2003, après un premier déplacement au Festival de Mirande qu’elle a un véritable coup de coeur pour la convivialité de cet univers. Dans la même période, la jeune fille retrouve son père américain qui vit en Oklahoma, État par excellence des « cowboys » et de la country music… Comble du hasard, il est ce qu’on appelle un « caller » ; un professeur de square dance (danse en carré), c’est lui qui dicte les pas des chorégraphies. Marie-Agnès commence cette même année par prendre des cours de danse country auprès d’Alain Cochard (qui est à l’origine du Festival de Lannemezan) puis pour se perfectionner poursuit son apprentissage à la MJC du Laü. Sophie, son professeur la pousse vers le monitorat et l’encourage à suivre des formations et stages techniques…
« Finalement, je n’ai pas beaucoup hésité : j’aime partager mes passions et aller vers les gens, » confie-t-elle. Habitante de Soumoulou, c’est dans sa commune qu’elle crée d’abord une section country, avant de créer son propre club et de s’installer définitivement en 2007, à Espoey, avec la complicité de son époux Frédéric, et de Dominique, Nadine, Yves, des mordus de première heure.

L’aventure espoyenne
Rapidement, entourée de bonne volonté, l’association voit son nombre d’adhérents se multiplier. Aujourd’hui, plus de 80 danseurs se retrouvent chaque mercredi soir à la salle des fêtes du village, et une section vient d’ouvrir à la salle Détente et Forme de Serres Castet.
Plus que des cours ordinaires, pour la plupart, ces rendez-vous sont un moment privilégié où chacun se retrouve dans une ambiance bon enfant : « Ici, il n’y a ni compétition ni jugement, mais au contraire, tout le monde s’entraide ; c’est très chaleureux, » souligne Nathalie, nouvelle recrue.
Par ailleurs, Marie Agnès ne manque pas d’idée pour développer son club. Chaque année, l’équipe programme un stage d’une journée, repas et concert compris, parrainé par les plus grands du monde de la Country. Ambiance US garantie ; sans compter que l’association
compte parmi ses membres costumière et décoratrice qui plongent réellement le lieu dans l’univers des cowboys. Depuis quelque temps, un groupe s’est formé pour proposer des spectacles dans les restaurants, les maisons de retraite ainsi qu’avec les Comités des
Fêtes. Des démonstrations qui donnent envie de rejoindre la joyeuse bande du Rebel’s Country Dancers Espoey 64 ! À cela, Marie-Agnès rajoute : « La danse country ou Line Dance (danse en ligne) peut être dansée par tout le monde. De plus, elle s’adapte à tous les genres musicaux… Ce n’est pas juste du folklore ! »

Reportage paru dans le Journal L’Hebdo Plus en 2010