redaction-webECRITURE WEB

Sur un écran d’ordinateur, l’homme lit 25 % moins vite que sur papier. 20% seulement des lecteurs lisent mot à mot tandis que 80% lisent en diagonale. Il faut donc réussir à capter l’attention !

1) SE POSER LES BONNES QUESTIONS
– Quelles infos ai-je à faire passer
– A qui je m’adresse (je n’explique pas de la même manière les caractéristiques de mon produit à mes commerciaux ou à mes clients – attention également aux différences culturelles)
– Quel ton pour quel message ?
– Sur quel support ?
2) RUBRIQUER L’INFORMATION
Les lecteurs web parcourent l’écran en F :
– la ligne horizontale correspond à ce à quoi je m’intéresse
– la ligne verticale est celle que je parcours lorsque je recherche une information plus précise.
Sur un site internet, on va donc en général consulter le menu horizontal par intérêt et ensuite rechercher plus de détail en parcourant la page verticalement.
Le lecteur doit pouvoir trouver d’un seul coup d’œil l’information qui l’intéresse ; un sujet = un article = une page.
3) ECRIRE
– le titre : pour parfaire mon référencement, le titre reprendra les mots clefs importants de mon article ou de mon champs lexical
– le « chapeau » : un bref résumé qui donne tout de même envie de lire le reste de mon article – et pour un meilleur référencement, choisir de mettre en valeur ce titre avec une police plus grande, ou en gras, italique
– le texte : il faut veiller à utiliser des phrases courtes, (15 à 20 mots sont mémorisables par phrases), éviter la forme passive, les gérondifs, intégrer le maximum de mots clés et penser au champ lexical et mettre un intertitre toutes les 8 à 10 lignes pour aérer le texte et le rendre plus dynamique
4) OU ECRIRE ?
Pour chaque support (réseaux sociaux, blogs, newsletter, emailings ), créer une stratégie et une ligne éditoriale : quelle est ma cible, de quoi vais-je parler, comment parler ?
Ex : dans le cas d’un forum, analyser le style de dialogue avant de publier son information pour être dans le « ton ».