Nous l’avons déjà dit : la rédaction pour le web ne doit pas s’adresser exclusivement pour Google. On doit penser cible, lectorat et internautes ; pourtant, la rédaction web présente un réel atout pour optimiser le référencement de votre site internet… à condition de respecter un certain nombre de paramètres.

Le titre de votre article

Gardons le meilleur pour la fin ! Rédigez votre article sur le sujet de votre choix (ou plutôt un sujet qui aura été réfléchi, pensé dans votre stratégie de content marketing, bien évidemment ! )
Le titre de votre article devra être l’élément de réponse à la requête que formulerait un internaute. Mettez-vous dans la peau de l’internaute, imaginez ses requêtes et répondez à son attentes de la façon la plus pertinente possible. Le titre doit donc comporter impérativement votre mot-clé principal. Il doit donner envie aux internautes d’en savoir plus.

Mot-clé et longue traîne

Si vous tapez sur votre moteur de recherche « Voiture », vous aurez automatiquement un flot innombrable de réponses… pertinente ou pas. Par contre, si vous tapez « voiture française électrique à roues carrées », les résultats répondront très certainement plus efficacement à votre requête ! Utilisez un mot-clé générique est souvent très concurrentiel : il est beaucoup utilisé et face à des site à forte autorité, vous aurez du mal à gagner en visibilité. Travaillez donc sur la « longue traîne », c’est-à dire un ensemble de mots qui permet d’affiner la recherche autour d’un mot-clé générique. Vous aurez alors peut-être moins de visiteurs, mais des visiteurs plus pertinents ; ceux qui recherchent exactement « la voiture française électrique à roues carrées » dont vous parle

Les Balises H1, H2, H3…

Souvenez-vous au collège, dans les disserts… Il fallait faire un plan avec titre, sous-titre, sous-sous-titre…
Sur le web, c’est pareil. Mais au lieu de souligner en rouge, puis en vert pour montrer d’un seul coup d’oeil l’architecture de votre dissert, sur le web, nous allons utiliser les balises. (disponibles dans le menu de votre page « article », dans le menu déroulant qui propose par défaut le style « paragraphe »- le style utilisé pour le corps de votre article, juste à côté du « gras », « italique »… )

La balise H1 (ou Titre 1)

La balise H1 correspond à celle du titre principal de votre article. Vous n’aurez pas à l’utiliser puisqu’elle se met automatiquement lorsque vous remplissez l’onglet Titre.

Les autres balises 

La balise H2 soulignera le titre d’un paragraphe ; la balise H3 signalera un sous-paragraphe ou sous-titre et ainsi de suite. Grâce à ces balises, la structure visuelle de votre article sera immédiatement compréhensible. Vous faciliterez alors la lecture. Scannées prioritairement par les robots des moteurs de recherche, utilisez vos mots-clé ou longue traîne dans ces balises.
Un repère : en moyenne, un article de 800 mots doit contenir dans l’idéal 5 balises H2.
Transition somme toute naturelle quant à la longueur idéale des articles. Si l’on ne considère que le référencement naturel, un article a plus d’impact (plus de contenu, donc plus de mots-clé) s’il est long, soit plus de 2000 mots. Si l’on considère maintenant l’audience et les supports de lecture, il faut ménager les lecteurs et leur proposer du contenu qui va les captiver et leur permettre de lire de façon agréable votre article. La décomposition en sous-titre a ici toute son importance.

La rédaction de votre article

Votre article, c’est la valeur ajoutée de votre site internet. C’est votre façon de transmettre vos connaissances, partager vos expériences, apporter des réponses à des interrogations. Soyez clair, pertinent et naturel. Ecrivez comme vous parlerez à vos clients.
Attention à ne pas tomber dans le piège de l’utilisation à outrance de votre mot-clé principal : Google n’est pas dupe. Google accorde de plus en plus d’importance à la pertinence du contenu des différents paragraphes. C’est ce contenu qui  vous permettra d’apporter de la valeur ajoutée à votre blog. Soyez pertinent, clair et surtout naturel dans votre manière de rédiger. Votre mot-clé principal n’est pas un mot qu’il faut répéter systématiquement de  nombreuses fois au sein de votre article.

Le meilleur moyen de faire comprendre à Google de quoi vous voulez parler, c’est de lui offrir des mots qui appartiennent au même champ lexical. C’est de cette manière que Google interprétera correctement le sujet et l’univers sur lesquels vous rédigerez. Le champ lexical, c’est tous les mots qui appartiennent à un même univers. Par exemple, si votre mot-clé principal est communication, vous pourrez utiliser les mots et expressions publicité, notoriété, visibilité, publireportages, campagne, affichage, charte graphique, marketing… etc pour que le moteur de recherche analyse correctement votre sujet.

Il est important d’illustrer votre article pour faciliter la lecture et permettre un meilleur référencement. En effet, chaque image est liée à une balise alt (texte alternatif) qu’il faut renseigner en y introduisant là aussi votre mot-clé ou une expression clé.

L’intérêt d’un article sur le web, c’est qu’on peut à tous moments l’actualiser avec de nouvelles informations. Sachez que Google est sensible à ces articles qui vivent !